Guy Robin

Guy Robin suit pendant plusieurs années les cours du Conservatoire de Marseille où il obtient de nombreux prix. Il est titulaire de premiers prix de Conservatoire en Théorie Musicale, Harmonie, Histoire de la Musique… Il souhaitait devenir chef d’orchestre.

Mais la vie en a décidé autrement, il renonce et fait des études de droit après lesquelles il travaille dans plusieurs cabinets d’avocats.

À trente-cinq ans il est engagé par un groupe industriel au sein de duquel il occupera un poste de consultant jusqu’à sa retraite.

Comme il aime à le dire : « Je suis Auvergnat depuis cinquante ans. C’est donc mon pays d’adoption et j’ai été sensible à la manière d’être des Auvergnats que je considère - mutatis mutandis - comme des individus réalistes, honnêtes et fidèles en amitié, dès lors qu’ils l’ont accordée ».

L’écriture est sa deuxième passion, qu’elle soit sous la forme de poèmes ou de nouvelles.

Membre de « La Société des poètes et artistes de France » (SPAF) il a publié de nombreux poèmes dans la revue « Art et Poésie », ainsi qu’un recueil de poésies « Pour ceux que j’aime » et un roman « La vie adagietto » sous le pseudonyme de Jacques Borni.

L’AZUR ESPÉRANCE suivi de LA FEMME L’ÉPREUVE DE L’OMBRE est son premier recueil dans la collection "Matières à Poésie" aux Éditions Du Volcan